Musique: la Freemuse 2020 a tenu ses promesses à Lomé

LAVERTE- 10/03/20- Connaître ses droits et devoirs est une grande nécessité pour la bonne conduite d’un être humain dans son milieu ambiant.

Et comme chaque année, la journée de la liberté de la musique (FEEMUSE) a encore tenu ses promesses au Togo.

C’est un concept mondial qui permet a chaque artiste d’exercer son art sans difficultes sociales et politique.

Au Togo, c’est l’association <<Sauvons les jeunes>> qui a célébré l’édition 2020 de FREEMUSE le samedi 7 Mars dernier dans un Bar-Restaurant de Lomé à travers une conférence débat.

Après une petite minute de silence en mémoire de l’artiste Togolais Omar B  qui a rendu l’âme en Février passé, l’occasion a été pour les artistes et mélomanes de prendre connaissance de leurs droits et devoirs dans le domaine musical.

Avec pour thème «Arts sans Frontière», cette édition selon le coordonnateur jean pierre DJOBO va donc permettre une perception locale des différentes formes d’art, un refus d’être à l’écart d’une activité perçue plus vivante ailleurs, la conscience d’un territoire culturel plus vaste, une partie importante de l’activité artistique manifeste, une intense revendication de liberté et de mobilité. Développés à l’écart des institutions académiques, les artistes ont une vocation parcourir le monde, faire la diffusion de leurs talents pour une expansion au-delà des limites des territoires de la société politique.

La constitution de groupes d’artistes formés sur des bases à la fois territoriales et culturelles relayés ailleurs par des appuis locaux exprime l’étonnante disponibilité d’une génération à chercher sa voie en dehors d’un cadre local, régional, national.

FREEMUSE est une organisation internationale indépendante qui a pour objectif de défendre le droit des musiciens à la liberté de la création musicale. Créée en 1998 à Copenhague, la toute  première édition a été célébré en 2007 à travers le monde.

Pour l’édition 2020, certains artistes à l’instar de KABI et SYNOS ont presté  pour démontrer leur attachement à ce grand projet.

Au Togo et partout ailleurs, les artistes se donnent rendez-vous pour l’année à venir.

André Obilalé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *